Votre première visite gratuite en Minifiv
icon phone

0 800 943 804

FR
Études sur l’infertilité 14 May 2019 | By Minifiv

Différences entre la fécondation in vitro et l’insémination artificielle

Il existe la fausse croyance que les enfants nés par reproduction assisté ont plus de risque de présenter des altérations de la croissance physique et mentale.

Quand une femme ou un couple se soumettent à un traitement de reproduction assistée, que ce soit par insémination artificielle, FIV conventionnelle ou MiniFIV, de nombreux doutes et craintes surgissent. Il ya une préoccupation spécialement notoire pour les futurs papas qui fait référence à la croissance et la santé de leur futur bébé.

Il existe la fausse croyance que les enfants nés par reproduction assisté ont plus de risque de présenter des altérations de la croissance physique et mentale. Cependant, de nombreuses études prouvent que ce n'est pas exact et que les enfants nés d'une FIV ou MiniFIV sont pareils à ceux nés par conception naturelle.

40 ans de fécondation in vitro

Il y a déjà 40 ans qu'est née la première petite fille fruit de la technique de fécondation in vitro et depuis les procédés de reproduction assistée se sont perfectionnés. Pendant tout ce temps-là de nombreuses études et recherches ont été réalisés sur la sécurités de ces techniques, en particulier en ce qui concerne la santé et la croissance des bébés.

De nos jours nous pouvons dire qu'un temps suffisant est passé pour  pouvoir parler de résultats à long et moyen terme, car la première "bébé éprouvette" comme on l'a appelée à tort en son temps, est aujourd'hui une femme en bonne santé mère d'une belle petite fille, elle-même en bonne santé. En outre, Louise Brown, qui est le nom de cette enfant miracle née en 1978, s'est trouvée enceinte de sa fille de façon naturelle et sans complications.

Louise, tout comme les autres enfants qui lui ont succédé furent soumis à de nombreux test après leur naissance et encore aujourd'hui afin d'étudier la sécurité du procédé de FIV et des effet à long terme. Ces recherches indiquent que cette méthode de reproduction assistée est aussi sûre que la conception naturelle en ce qui concerne le développement cognitif et physiologique des petits.

En outre les évaluations réalisées jusqu'à présent démontrent qu'il existe les mêmes probabilités d'altération génétiques, retard mental et autres maladies.

Développement social et émotionnel

De la même manière, on a analysé et on continue à étudier les conséquences au niveau émotionnel et social qui peuvent découler du fait de naître d'une fécondation en laboratoire.

Les enfants dont les parents on dû se soumettre à une technique de reproduction assistée pour arriver à la gestation vivent en société de la même façon que les autres. Ils présentent de bonnes relations familiales et d'amitié et certaines études affirment même que les relations familiales sont meilleures du fait d'avoir été tant désirés et recherchés. Le revers de la monnaie est présenté par les théories d'autres professionnels qui indiquent que ce fait lui-même mène à la surprotection des mineurs, ce qui n'est pas toujours approprié pour son correct développement émotionnel et social.

En tout cas, il s'agit d'un aspect éducatif propre à chaque famille et nos pas une conséquence du traitement de reproduction. Donc nous ne pouvons pas dire que les enfants nés par FIV soient différents des autres nés naturellement.

L'équipe de Minifiv a pleinement confiance en la sécurité du procédé de fécondation in vitro et nous sommes toujours actualisés dans les études correspondantes avec l'objectif d'offrir la meilleure information possible aux futurs papas pour lever leurs doutes, diminuer leurs inquiétudes et éloigner toutes leurs craintes.